Quand le pirate prend la barre.
« Bon, d’accord, cette distillerie, c’est le trésor familial, mais je n’allais quand même pas voguer uniquement dans le sillage de papa. Embouteiller de l’Amer, j’adore, mais le pirate que je suis rêvait aussi d’horizons nouveaux. Gervin 2.0, c’est donc un vent de légèreté et d’audace qui est venu décoiffer ce fier navire ancré sur ses traditions. Avec toujours en étendard ce soupçon de belgitude, et la fâcheuse tendance à débarquer… là où l’on nous attend le moins. C’est ça aussi, la carte aux trésors de Gervin, depuis 1976 ! »

Vincent Stiévenart – boucanier distillateur

Drache Nationale

Cette Drache Nationale là, personne ne se plaint quand elle vous tombe dessus !

Cassis, citron, fraise : goûte, c’est du Noir-Jaune-Rouge pur jus ! Rafraîchissante pluie d’été, entre douceur des fruits et citron acidulé qui équilibre les saveurs. Cet apéritif festif à base de vin doux naturel se déguste pur, en kir, mais ajoute aussi aisément sa touche de belgitude dans vos cocktail. La meilleure manière d’y goûter ? Entre amis, bien sûr (et pas uniquement le 21 juillet)…

15%
VOL
75cl

Quickie

Envie d’un petit coup, là, en vitesse ? Gourmand ou fine bouche, Casanova ou timide, tous aiment s’acoquiner avec les plaisirs sucrés du Quickie. Fruit de la passion qui glisse délicatement sur la langue, parfums acidulés du citron qui titillent les sens et font frémir les papilles : et si vous aussi, vous succombiez à vos désirs les plus inavouables ?

15%
VOL
75cl

Rasta Spirit

Eh, man, j’ai une nouvelle qui va te défriser les dreadlocks : Zion, ce n’est pas un paradis ! C’est bien plus accessible, c’est un apéritif, et il s’appelle Rasta Spirit… A Baugnies, dans la (grande) banlieue de Kingston, il y a un jeune blanc qui m’a fait oublier la Ganja. Maintenant, je carbure à la pomme et au citron vert. Moins de fumée et plus de fruits : finalement, man, c’est cool la transition écologique !

14.5%
VOL
70cl

Sale Gosse

Ce Sale Gosse là, c’est tout sauf une punition pour le palais ! Pas de mauvaise graine ici, rien que du bon : du cassis (pour une fois qu’on a su lui faire manger des fruits !), et une (petite) dose d’alcool. Malgré un caractère bien trempé, le Sale Gosse peut rester seul sans surveillance, et sait même se montrer sociable quand il faut : il apprécie la compagnie des glaçons, voire d’un vin blanc sec ou mousseux… De quoi adoucir ses mœurs et le rendre fréquentable au goût de tous ! Et si vous voulez encore l’assagir : noyez-le dans un sorbet !

14.5%
VOL
70cl

P'tite peste

On lui donnerait le Bon Dieu sans confession… et pourtant, l’autre enfant terrible de la famille Gervin 2.0 se révèle être une véritable Petite Peste ! Méfiez-vous de ses dehors angéliques et de ses effluves de violette doucereux : elle tente de vous embobiner. Mais est loin d’être un bonbon. Ses 14,5% d’alcool et sa touche citronnée et acidulée auront tôt fait de vous rappeler sa vraie personnalité ! Adorablement détestable…

14.5%
VOL
70cl

Black Pear

Matelot, à peu de choses près, son nom t’évoquera sans doute la piraterie, les Caraïbes et une certaine malédiction… Le Black Pear n’est pourtant pas un navire mais bien un trésor, de l’or liquide né de la fusion de savoureuses poires Conférence et du Cognac. L’impression de croquer dans une poire juteuse fera chavirer ton cœur, tandis que ses 35% d’alcool feront parler la poudre. A l’abordage !

35%
VOL
300cl 150cl 70cl 20cl

El lapin qui braie

Désormais à Tournai, début janvier, l’ceu qui n’a pos d’Gervin n’a rien ! En période de Lundi perdu en effet, rien de plus savoureux qu’un verre d’El lapin qui braie pour ouvrir les traditionnelles réjouissances. Cet apéritif à base de vin doux, et aux arômes de pomme et de noix (deux des ingrédients de la salade tournaisienne). Néness, le lapin qui pleure, a maintenant toutes les raisons de se réjouir : ch’t’ein grand honneur, pou ein lapin qu’d’êt’mingé en buvant du Gervin !

Disponible de la mi-décembre à fin janvier dans certains points de vente.

15%
VOL
75cl

El rototo du lapin

Gervin a mis du lapin en bouteille ! Et grâce à lui, depuis 2015, le menu du Lundi Parjuré se compose d’un apéritif (El lapin qui braie, pardi !), de trois plats traditionnels, une galette… mais aussi d’un digestif. Néness le lapin a un petit faible pour la prune, et le fruit de ses éructations donne à cette liqueur (titrant à 22%) sa robe sombre et de douces saveurs qui plairont à ces dames et messieurs.

Disponible de la mi-décembre à fin janvier dans certains points de vente.

22%
VOL
50cl